Le génie est composé d’amour, d’enfance et encore d’amour

J’imagine cette créatrice. Elle est dans son atelier, penchée sur son « ouvrage ». Minutieuse et précise, elle modèle des petits visages d’enfants, des petites mains, des petits pieds… C’est une rencontre entre la matière et l’émotion. Un grand moment d’intimité avec elle-même.

Cette émotion naît de son amour pour les bambins et du besoin de les représenter… Au fur et à mesure l’enfant prend forme. Puis, après des heures et des jours de travail, elle finira par nous livrer le secret de son âme.

Les artistes jouent, avec insouciance, tout comme les enfants. Souvent, ils leur arrivent de jouer avec les couleurs, des tissus, de la terre… D »utiliser des tas d’objets insolites. De casser, mélanger, jeter, taper… Les mains dans la terre ils se salissent et expérimentent… vraiment… tout comme les enfants.

Ainsi, « Le génie est composé d’amour, d’enfance et encore d’amour ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le travail de modelage est si finement réalisé que ces miniatures sont, dans leur genre, uniques au monde !

Site : http://www.camilleallen.com/

Publicités

L’enfant utilisé

J’écoute « I want you back » et je pense à ce petit garçon qui illumine la scène par sa présence. Il a le regard vif. Il est plus que passionné par le chant. Tout son être vibre sur la musique. Son corps s’articule et se désarticule suivant le rythme musical. Il était évident que ce petit homme deviendrait un grand nom de la chanson, de part le monde.

Il a cette authenticité et cette lumière que d’autres n’ont pas.

Malheureusement, il fut utilisé par sa famille.  En même temps qu’être un petit génie de la musique il était pour ces adultes, un enfant perfectible. Ce petit était devenu un « enfant objet », en proie à la perversité parentale.

A la mesure de son talent, on peut imaginer à quel point il a été maltraité.

A moindre échelle, les enfants précoces sont eux aussi très souvent poussés et sollicités par les parents qui reconnaissent en eux des capacités étonnantes.

Attention chers parents, vos désirs vous appartiennent. Les nôtres naîtront de nos coeurs et de nos âmes.

Ce petit garçon, cet homme a tout de même enchanté le monde ! Alors je vous propose, pour repartir sur une note positive, d’écouter et de regarder « I want you back »  :

Le harcèlement à l’école

Une enfant harcelée, victime d’une haine propre aux enfants et adolescents qui soit-disant apprennent à vivre dans cette jungle en tentant de dominer leur voisin.

Des enseignants qui trop souvent prennent parti. Triste réalité…

Cette Education Nationale qui donne une place de choix à l’enfant roi.  Résultat, les élèves ne craignent plus leur professeur. Les enseignants se désinvestissent, sans compter ceux qui m’ont avoué n’avoir aucune vocation pour ce métier et l’avoir choisi par dépit… Ceux-là sont très loin de se préoccuper du bien-être de leurs élèves. Ne dit-on pas : « Charité bien ordonnée commence par soi-même » ?!

Les parents… désolés de voir leur bambin un couteau à la main… S’en rendent-ils compte ?

Alors cet enfant, cette petite qui pleure chaque soir et qui crie aux adultes son désarroi sans être entendu n’a plus d’autre choix que de faire front. Jusqu’à ce qu’elle craque… Pas par faiblesse mais par usure et épuisement.

Cet enfant c’était moi. Nous sommes tous responsables

http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/

Découvrez POETRY : Un film qui traite du suicide d’une jeune collégienne

POETRY

L’Amour inconditionnel

Café de Flore Vanessa ParadisA cette époque, je vivais une période très éprouvante. Je portais une grande tristesse. C’est alors que j’ai rencontré cette petite fille qui elle était porteuse d’une trisomie 21. Je l’emmenais chez l’orthophoniste, l’accompagnais à l’école, suivais son travail scolaire etc. Je tenais mon rôle à coeur, malgré une motivation en dent de scie…

La petite Flo n’était pas « commode ». Elle avait un caractère bien trempé ! Mais j’admirais sa détermination, son envie d’apprendre, d’aller à la rencontre de l’autre, ses efforts quotidiens…

Puis, un jour où nous étions toutes les deux assises sur un banc à attendre le bus, ma petite Flo, transit de froid et grelottante se rapprocha de moi pour se réchauffer.  C’est alors qu’elle prit mon bras et… si seulement  je pouvais trouver les mots justes ; ceux qui traduisent à la perfection mon ressenti, cette émotion, mais il arrive aux mots de n’être que peu de chose. Tout en prenant mon bras, elle se mit à me regarder intensément, avec amour, tendresse et compréhension. Un amour sans condition.

Ainsi, elle a su lire en moi et me consoler.

Elle qui se battait et s’épuisait chaque jour pour avancer, par amour pour ses parents. Son chemin jonché d’épreuves : de lourdes interventions médicales, de peur et d’angoisses… Cet enfant avait pris le temps et l’énergie pour me consoler.

Je garderais en moi ce cadeau et te remercie ma petite Flo.

Les enfants doivent devenir nos maîtres car ils sont la nature profonde de l’homme.

BA Café de Flore avec Vanessa Paradis : http://www.youtube.com/watch?v=30-rka7OrZ0